Pourquoi « L’œil du loup » ?